BF Skinner a dit un jour: «La vraie question n'est pas de savoir si les machines pensent mais si les hommes le font»…

BF Skinner a dit un jour: «La vraie question n'est pas de savoir si les machines pensent mais si les hommes pensent». Ce dicton est très applicable au nouveau phénomène de la voiture autonome et à la façon dont la société traite ce produit. Par exemple, il faut commencer à réfléchir à l'influence de la voiture autonome sur la conception du réseau routier moderne néerlandais. Pour cette raison, le ministre Schultz van Haegen a présenté le 23 décembre à la Chambre des représentants néerlandaise le rapport `` Zelfrijdende auto's, Verkenning van implicaties op het ontwerp van wegen '' (`` Voitures autonomes, Exploration des implications sur la conception des routes ''). Ce rapport décrit, entre autres, l'espoir qu'il sera possible d'omettre les panneaux et les marquages ​​routiers, de concevoir les routes différemment et d'échanger des données entre les véhicules. De cette façon, la voiture autonome peut contribuer à éliminer les problèmes de circulation.

Partager