Divorce par médiation

Le divorce s'accompagne souvent d'un désaccord entre partenaires. Lorsque vous et votre partenaire vous séparez et ne pouvez pas vous mettre d'accord, des conflits surviennent qui peuvent même s'intensifier dans certains cas. Un divorce peut parfois faire ressortir le mal de quelqu'un en raison de ses émotions. Dans un tel cas, vous pouvez appeler un avocat pour obtenir votre droit légal. Il pourra entamer une procédure judiciaire en votre nom. Cependant, il y a de fortes chances que vos enfants, par exemple, puissent en souffrir beaucoup. Pour éviter ces tensions, vous pouvez également opter pour un divorce par voie de médiation. En pratique, on parle souvent de médiation de divorce.

Divorce par médiation

Qu'est-ce que la médiation?

Quiconque a un différend veut s'en débarrasser le plus tôt possible. Souvent, un différend a déjà atteint un niveau si élevé que les deux parties ne voient plus de solution. La médiation peut changer cela. La médiation est le règlement conjoint d'un différend avec l'aide d'un médiateur neutre en matière de conflits: le médiateur. Vous trouverez plus d'informations sur la médiation en général sur notre page de médiation.

Quels sont les avantages de la médiation du divorce?

Un divorce mal organisé peut causer du chagrin et de la frustration pour les années à venir. La médiation est un moyen de parvenir à une solution commune en consultation, par exemple sur la manière de traiter les enfants, la distribution de l'argent, les pensions alimentaires possibles et les accords sur la pension.
Lorsque les parties peuvent conclure des accords dans le cadre d'un processus de médiation, nous l'inclurons dans un accord de règlement. Par la suite, les accords conclus peuvent être ratifiés par le tribunal.

Dans un divorce où les parties se font face au tribunal, l'une des parties fera souvent son chemin et l'autre partie est pour ainsi dire perdante. En médiation, il n'y a pas de perdants. En médiation, on essaie de résoudre les problèmes ensemble, de sorte qu'une situation gagnant-gagnant se présente pour les deux parties. Cela est particulièrement important dans le cas où les parties devront beaucoup s'entretenir après le divorce. Pensez, par exemple, à la situation dans laquelle les enfants sont impliqués. Dans ce cas, il est important que les ex-partenaires puissent toujours franchir une porte ensemble après le divorce. Un autre avantage de la médiation est qu'elle est souvent moins chère et moins contraignante qu'une longue procédure judiciaire.

Comment fonctionne la médiation?

Lors de la médiation, les parties se parlent sous la direction d'un médiateur professionnel. Le médiateur est un médiateur indépendant qui, avec les parties, recherche une solution acceptable pour tous. Le médiateur examine non seulement le côté juridique de l'affaire, mais également tout problème sous-jacent. Les parties parviennent alors à une solution commune, que le médiateur consigne dans un accord de règlement. Le médiateur n'exprime pas d'opinion. La médiation repose donc sur la volonté de conclure des accords ensemble, en toute confidentialité. Ce processus de médiation est plus fluide qu'un procès devant un tribunal. Maintenant que les accords sont conclus ensemble, il y a également plus de chances que les parties y adhèrent.

Le médiateur s'assure que les deux parties peuvent raconter leur propre histoire et que l'autre est écoutée. Au cours des conversations avec le médiateur, une attention suffisante sera accordée aux émotions des parties. Les émotions doivent être discutées avant de conclure de bons accords. De plus, un médiateur s'assure que les accords conclus par les parties sont juridiquement corrects.

Les quatre étapes de la médiation

  1. L'entretien d'admission. Lors du premier entretien, le médiateur explique clairement ce qu'est la médiation. Ensuite, les parties signent un accord de médiation. Dans cet accord, les parties conviennent que les conversations sont confidentielles, qu'elles participeront volontairement et qu'elles participeront activement aux conversations. Les parties sont libres d'interrompre le processus de médiation à tout moment.
  2. La phase de reconnaissance. Sous la direction du médiateur, le conflit est analysé jusqu'à ce que tous les points de vue et intérêts soient clairs.
  3. La phase de négociation. Les deux parties proposent des solutions possibles. Ils gardent à l'esprit que la solution doit être bonne pour les deux parties. De cette façon, les accords nécessaires sont conclus.
  4. Faire des rendez-vous. Le médiateur inscrira éventuellement tous ces accords sur papier, par exemple, un accord de règlement, un plan parental ou une convention de divorce. Celui-ci est ensuite soumis au tribunal pour ratification.

Voulez-vous également organiser votre divorce en faisant des arrangements conjoints? Ou aimeriez-vous savoir si la médiation peut être une bonne solution pour vous? N'hésitez pas à contacter notre bureau. Nous serons heureux de vous aider à faire un choix de médiation.  

Partager