Attachement avant jugement

Pièce jointe avant jugement: caution provisoire en cas de non-paiement

L'attachement avant jugement peut être considéré comme une forme d'attachement conservatrice et temporaire. La saisie-arrêt peut servir à garantir que le débiteur ne se débarrasse pas de ses biens avant que le créancier ne puisse demander réparation réelle par saisie en vertu d'un bref d'exécution, pour lequel un juge doit accorder un bref d'exécution. Contrairement à ce que l'on pense souvent, l'attachement au préjugé ne conduit pas à la satisfaction immédiate de la demande. La saisie avant jugement est un outil largement utilisé, qui peut également être utilisé comme levier pour faire bouger le débiteur et le faire payer. Comparé à d'autres pays, la saisie de biens aux Pays-Bas est assez simple. Comment les marchandises peuvent-elles être attachées par l'attachement avant jugement et quelles sont les implications?

Attachement avant jugement

Attachement avant jugement

When one wants to seize goods through prejudgment attachment, one will have to submit an application to the preliminary relief judge. This application will have to meet certain requirements.  The application must for instance contain the nature of the desired attachment, information on which right is invoked (for example ownership or the right to compensation for damage) and the amount for which the creditor wishes to seize the goods of the debtor. When the judge decides on the application, he does not conduct an extensive research. The research done is brief. However, a request for prejudgment attachment will only be approved when it can be shown that there is a well-founded fear that a debtor, or a third party to which the goods belong, will get rid of the goods. Partly for this reason, the debtor is not informed on the request for prejudgment attachment; the seizure will come as a surprise.

Au moment de l'approbation de la demande, la procédure principale relative à la demande à laquelle correspond la saisie-arrêt devra être engagée dans un délai fixé par un juge, soit au moins 8 jours à compter de l'approbation de la demande de saisie-arrêt. . Normalement, le juge fixe ce délai à 14 jours. La saisie-arrêt est annoncée au débiteur par un avis de saisie-arrêt qui lui est signifié par l'huissier de justice. Normalement, l'attachement restera en vigueur jusqu'à l'obtention d'un bref d'exécution. Lorsque ce bref est obtenu, la saisie-arrêt est convertie en saisie en vertu d'un bref d'exécution et le créancier peut réclamer les biens saisis du débiteur. Lorsque le juge refuse d'accorder un bref d'exécution, la saisie-arrêt expire. Il convient de noter que la saisie avant jugement ne signifie pas que le débiteur ne peut pas vendre les biens saisis. Cela signifie que la pièce jointe restera sur les marchandises si elles sont vendues.

Quelles marchandises peuvent être saisies?

Tous les actifs du débiteur peuvent être saisis. Cela signifie que la saisie peut avoir lieu en ce qui concerne l'inventaire, les salaires (gains), les comptes bancaires, les maisons, les voitures, etc. La saisie des gains est une forme de saisie-arrêt. Cela signifie que les biens (dans ce cas, les gains) sont détenus par un tiers (l'employeur).

Annulation de la pièce jointe

La saisie avant jugement sur les biens du débiteur peut également être annulée. Premièrement, cela peut se produire si le tribunal au principal décide que la saisie doit être annulée. Une partie intéressée (généralement le débiteur) peut également demander l'annulation de la saisie. Cela peut être dû au fait que le débiteur fournit une garantie alternative, qu'il ressort de l'examen sommaire que la saisie n'est pas nécessaire ou qu'il y a eu une erreur de procédure et de forme.

Inconvénients de l'attachement avant jugement

Malgré le fait que l'attachement avant jugement semble être une bonne option, il faudra également tenir compte du fait qu'il peut y avoir des conséquences lorsque l'on demande trop légèrement l'attachement avant jugement. Au moment du rejet de la demande au principal à laquelle se rapporte le préjugé, le créancier qui a déposé une ordonnance de saisie sera responsable du préjudice subi par le débiteur. De plus, la procédure de saisie avant jugement coûte de l'argent (pensez aux frais d'huissier, aux frais de justice et aux honoraires d'avocat), qui ne seront pas tous remboursés par le débiteur. De plus, le créancier court toujours le risque de n'avoir rien à réclamer, par exemple parce qu'il y a une hypothèque sur la propriété attachée qui dépasse sa valeur et qui est prioritaire à l'exécution ou - en cas de saisie d'un compte bancaire - parce qu'il y a il n'y a pas d'argent sur le compte bancaire du débiteur.

Contact

Si vous avez d'autres questions ou commentaires après avoir lu cet article, n'hésitez pas à contacter mr. Maxim Hodak, avocat à Law & More via maxim.hodak@lawandmore.nl ou mr. Tom Meevis, avocat chez Law & More via tom.meevis@lawandmore.nl ou appelez-nous au +31 (0) 40-3690680.

Partager