Quelles sont les obligations de l'employeur en vertu de la loi sur les conditions de travail ?

Quelles sont les obligations de l'employeur en vertu de la loi sur les conditions de travail ?

Chaque employé d'une entreprise doit pouvoir travailler en toute sécurité et en bonne santé.

La loi sur les conditions de travail (en abrégé Arbowet) fait partie de la loi sur la santé et la sécurité au travail, qui comprend des règles et des lignes directrices visant à promouvoir un environnement de travail sûr. La loi sur les conditions de travail contient des obligations auxquelles les employeurs et les employés doivent se conformer. Celles-ci s'appliquent à tous les lieux de travail (donc également aux associations et aux fondations ainsi qu'aux travailleurs à temps partiel et flexibles, aux travailleurs sur appel et aux personnes sous contrat à 0 heure). L'employeur d'une entreprise est responsable d'assurer le respect de la Loi sur la santé et la sécurité au travail au sein de l'entreprise.

Trois niveaux

La législation sur les conditions de travail est divisée en trois niveaux: la loi sur les conditions de travail, le décret sur les conditions de travail et le règlement sur les conditions de travail.

  • La Loi sur la santé et la sécurité au travail constitue la base et constitue également une loi-cadre. Cela signifie qu'il ne contient pas de règles sur des risques spécifiques. Chaque organisation et chaque secteur peut décider comment mettre en œuvre sa politique de santé et de sécurité et la consigner dans un catalogue de santé et de sécurité. Cependant, le décret sur les conditions de travail et le règlement sur les conditions de travail détaillent des règles précises.
  • Le décret sur les conditions de travail est une élaboration de la loi sur les conditions de travail. Il contient les règles que les employeurs et les salariés doivent respecter pour lutter contre les risques professionnels. Il dispose également de règles spécifiques pour plusieurs secteurs et catégories de salariés.
  • L'ordonnance sur la santé et la sécurité est à nouveau une élaboration supplémentaire du décret sur la santé et la sécurité. Cela implique des réglementations détaillées. Par exemple, les exigences auxquelles les équipements de travail doivent répondre ou la manière exacte dont un service de santé et de sécurité au travail doit remplir ses obligations légales. Ces règlements sont également obligatoires pour les employeurs et les employés.

Catalogue santé et sécurité

Dans un catalogue sur la santé et la sécurité, les organisations d'employeurs et d'employés décrivent des accords conjoints sur la manière dont elles (vont) se conformer aux réglementations cibles du gouvernement pour un travail sain et sûr. Une réglementation cible est une norme de la loi à laquelle les entreprises doivent se conformer, par exemple, le niveau de bruit maximal. Le catalogue décrit les techniques et les moyens, les bonnes pratiques, les barres et les guides pratiques pour un travail sûr et sain et peut être réalisé au niveau de la branche ou de l'entreprise. Les employeurs et les employés sont responsables du contenu et de la diffusion d'un catalogue de santé et de sécurité.

Responsabilités des employeurs

Vous trouverez ci-dessous une liste des responsabilités et obligations générales des employeurs incluses dans la législation. Les accords spécifiques sur ces responsabilités peuvent varier d'une organisation et d'une industrie à l'autre.

  • Tout employeur doit avoir une convention avec un service de santé et de sécurité ou un médecin du travail : le contrat principal. Tous les travailleurs doivent avoir accès à un médecin du travail et chaque entreprise doit coopérer avec un médecin du travail. De plus, tout salarié peut demander un deuxième avis à un médecin du travail. Le contrat principal entre l'employeur et le service de santé et de sécurité au travail ou le médecin du travail précise quel(s) autre(s) service(s) de santé et de sécurité au travail ou médecin(s) du travail peuvent être consultés pour obtenir un contre-avis.
  • Adapter autant que possible la conception des lieux de travail, les méthodes de travail, les équipements de travail utilisés et le contenu du travail aux caractéristiques personnelles des employés. Cela s'applique également aux employés ayant des limitations structurelles et fonctionnelles dues à une maladie, par exemple.
  • L'employeur doit limiter autant que possible le travail monotone et cadencé (« peut raisonnablement être exigé »).
  • L'employeur doit prévenir et atténuer les accidents majeurs impliquant des substances dangereuses dans la mesure du possible, l'employeur.
  • Les travailleurs devraient recevoir des informations et des instructions. L'information et l'éducation peuvent concerner l'utilisation des équipements de travail ou des équipements de protection individuelle, mais aussi la manière dont les agressions et violences, le harcèlement sexuel sont traités dans une entreprise.
  • L'employeur doit assurer la déclaration et l'enregistrement des accidents du travail et des maladies professionnelles.
  • L'employeur est responsable de la prévention des risques pour les tiers concernant le travail des employés. Les employeurs peuvent également souscrire une assurance à cet effet.
  • L'employeur doit s'assurer de l'élaboration et de la mise en œuvre d'une politique de santé et de sécurité. La politique de santé et de sécurité est un plan d'action détaillé décrivant comment les entreprises peuvent éliminer les facteurs de risque. Avec une politique de santé et de sécurité, vous pouvez constamment démontrer que des mesures sûres et responsables sont prises au sein de l'entreprise. Une politique de santé et de sécurité comprend l'inventaire et l'évaluation des risques (RI&E), la politique d'arrêt de travail, le service interne d'intervention d'urgence (BH)V, le responsable de la prévention et le PAGO.
  • L'employeur doit consigner les risques des salariés de l'entreprise dans un inventaire et évaluation des risques (RI&E). Celle-ci indique également comment les salariés sont protégés contre ces risques. Un tel inventaire indique si la santé et la sécurité sont menacées par, par exemple, un échafaudage instable, un risque d'explosion, un environnement bruyant ou un travail trop long sur un moniteur. Le RI&E doit être soumis à un service de santé et de sécurité au travail ou à un expert certifié pour examen.
  • Une partie du RI&E est un plan d'action. Celui-ci définit ce que l'entreprise fait face à ces situations à haut risque. Cela peut impliquer de fournir des équipements de protection individuelle, de remplacer des machines dangereuses et de fournir de bonnes informations.
  • Là où les gens travaillent, l'absentéisme pour cause de maladie peut également se produire. Dans le cadre de la continuité des activités, l'employeur doit expliquer comment l'absence pour cause de maladie est traitée dans une politique de congé de maladie. La conduite d'une politique de congés de maladie est une obligation légale implicitement définie pour l'employeur et est explicitement mentionnée dans le décret sur les conditions de travail (art. 2.9). Selon cet article, l'arbodienst conseille de mener une politique structurée, systématique et adéquate des conditions de travail et des congés maladie. L'arbodienst doit contribuer à sa mise en œuvre, en tenant compte notamment des groupes particuliers de salariés.
  • Par exemple, les secouristes internes (officiers FAFS) fournissent les premiers soins en cas d'accident ou d'incendie. L'employeur doit s'assurer qu'il y a suffisamment d'agents FAFS. Il doit également s'assurer qu'ils peuvent exercer correctement leurs fonctions. Il n'y a pas d'exigences particulières en matière de formation. L'employeur peut assumer lui-même les tâches de l'intervention d'urgence interne. Il doit désigner au moins un salarié pour le remplacer en son absence.
  • Les employeurs sont tenus de désigner un de leurs salariés comme agent de prévention. Un agent de prévention travaille au sein d'une entreprise – généralement en plus de son travail « régulier » – pour aider à prévenir les accidents et l'absentéisme. Les missions statutaires d'un agent de prévention comprennent : (co-)l'élaboration et l'exécution du RI&E, le conseil et la coopération étroite avec le comité d'entreprise/représentants du personnel sur la politique de bonnes conditions de travail, et le conseil et la collaboration avec le médecin du travail et les autres médecins du travail et les fournisseurs de services de sécurité. L'employeur peut jouer le rôle d'agent de prévention si l'entreprise compte 25 salariés ou moins.
  • L'employeur doit permettre au salarié de se soumettre à un examen médical périodique du travail (PAGO). Incidemment, l'employé n'est pas obligé d'y participer.

L'inspection du travail des Pays-Bas

L'Inspection du travail des Pays-Bas (NLA) vérifie régulièrement si les employeurs et les employés respectent les règles de santé et de sécurité. Leur priorité va aux situations de travail qui présentent des risques graves pour la santé. En cas d'infraction, l'ALN peut imposer plusieurs mesures, allant de l'avertissement à l'amende voire à l'arrêt de travail.

Importance de la politique de santé et de sécurité

Avoir et mettre en œuvre une politique de santé et de sécurité clairement décrite est essentiel. Cela prévient les effets néfastes sur la santé et contribue à l'employabilité et à la productivité durables des employés. Si un salarié subit un dommage du fait de son travail, il peut en engager la responsabilité et réclamer une indemnisation. L'employeur doit alors être en mesure de prouver qu'il a fait tout ce qui était raisonnablement possible – en termes opérationnels et économiques – pour prévenir ce dommage.

Vous voulez savoir comment appliquer la Loi sur la santé et la sécurité du travail au sein de votre entreprise ? Notre avocats du travail sont heureux de répondre à vos questions. Nous pouvons analyser les facteurs de risque de votre entreprise et vous conseiller sur la façon de les réduire. 

Paramètres de confidentialité
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisation de notre site Web. Si vous utilisez nos Services via un navigateur, vous pouvez restreindre, bloquer ou supprimer les cookies au moyen des paramètres de votre navigateur Web. Nous utilisons également du contenu et des scripts de tiers pouvant utiliser des technologies de suivi. Vous pouvez donner votre consentement de manière sélective ci-dessous pour autoriser ces tiers. Pour des informations complètes sur les cookies que nous utilisons, les données que nous collectons et la façon dont nous les traitons, veuillez consulter notre site web. Politique de confidentialité
Law & More B.V.